home Entreprise Le CEO de Wrike, Andrew Filev: nous présente le digital workplace le plus configurable

Le CEO de Wrike, Andrew Filev: nous présente le digital workplace le plus configurable

Wrike, plateforme collaborative de gestion du travail permet à des équipes de tout genre à s’organiser pour des projets transversaux et de favoriser des tâches à réaliser. Elle offre des fonctionnalités avancées de gestion de contenu. La société a été fondée en 2006 par Andrew Filev.

 

Wrike se fait de plus en plus remarquer. Dans un monde professionnel où les équipes distribuées augmentent, l’éditeur propose une solution collaborative qui gère les tâches et des projets qui viennent améliorer l’espace de travail ajustable pour des équipes et des utilisateurs individuels. Mais quand on rencontre Andrew Filev, créateur de la société et CEO, étant sur Paris début juin, rappel que Wrike ne fait pas que gérer des tâches et des projets. Non ce logiciel est une plateforme de gestion de travail, qui appréhende entièrement les tâches qui offre des capacités avancées de collaboration en ce concerne le contenu.

Un élément de reporting agrège divers travaux afin de disposer d’une version plus riche à analyser avant de retourner sur son propre espace. “Nous proposons le digital workplace le plus configurable”, considère ;le CEO. “Dans une entreprise, plusieurs équipes travaillent sur différents workflows, mais pour réussir, toutes ces équipes doivent être connectées, elles sont co-dépendantes”. Mais les gestion de tâches classique, du travail et les diagrammes de Gantt, Write offre des champs et des rapports personnalisés, peut faire du partage de documents et s’adapte parfaitement avec les e-mails ainsi qu’avec Box, Dropbox et Google Drive.

 

Chez les Français, Wrike a été choisi par le DSI de Vinci Energies pour faire la gestion de leurs projets IT transversalement. Cette branche du groupe de construction Vinci, qui touche les infrastructures d’énergie, de transport et dans l’industrie, en particulier, a pour but d’accélérer la transformation numérique et la transition énergétique. À la DSI, le service en charge de la mise en place et de l’entretien des applicatifs de gestion utilise Wrike depuis un an. “Nous souhaitions disposer d’un seul outil pour l’ensemble de nos projets”, souligne Sébastien Brault, responsable de l’intégration de données à la DSI de Vinci Energies, durant un communiqué. Les équipes sont divisées sur plusieurs sites en France et à l’étranger. La plateforme Wrike a été sélectionnée pour sa capacité de gérer les utilisateurs de manière transparente et aussi, car elle peut, par configuration, s’adapter aux divers modes de fonctionnement dans la DSI: mode agile, cycle en V ou simples listes de tâches.

 

Diverse possibilité pour le marketing, la IT, les RH et les services

 

L’une des options particulières de Wrike est d’offrir des versions de sa plateforme adaptées à certains besoins métiers: ceux de la IT, pour chez Vinci Énergies, comme ceux des équipes marketing, de la prestation de services ou encore des départements RH. “ Les grands clients aiment avoir un point de départ pour installer Wrike, par exemple, le marketing”, nous apprend Andrew Filev. “Nous avons donc investi dans l’intégration en commençant par Adobe cette année”. Wrike suggère un plug-in pour le Creative Cloud 1 d’Adobe, dont les agences de publicité et les créatifs s’en servent. La plateforme a 400 connecteurs afin de s’intégrer à d’autres applications, surtout pour celle des métiers.

 

En ce moment, plus de 18 000 entreprises se servent de Wrike. Sur le sol français, en dehors de Vinci Énergies, l’opérateur télécoms Jaguar Networks s’en sert pour faire ses projets d’installation chez ses gros clients. Dans ce genre de projet transversal qui concerne plusieurs départements de Jaguar Networks. Un des autres clients français est le site de tourisme Esprit de Picardie qui utilise Wrike afin d’élaborer ses propositions de séjours de week-end. Mais aussi, AirBnb qui s’en sert sur un mode similaire à celui de Pimkie pour ses projets d’installation de magasins. Il y a aussi, le groupe Publicis, Camaïeu, CRT Hauts-de-France, Beendhi, Salesforce et Google, GitHub, Gira, NetSuite et Workday sont des clients de la plateforme.

 

“Nos meilleurs investisseurs sont nos clients”

 

Implanté à San Jose en Californie, Wrike rassemble à présent un effectif de 800 personnes à travers le monde. En Europe, son siège est à Dublin. En novembre 2018, l’entreprise a touché un gros investissement de Vista Equity Partners, un fond baser sur les logiciels et les données. “ Je ne suis pas fan des levées de fonds”, nous a dit le créateur de la société qui favorise le bootstrapping (création d’une start-up sans la contribution de capital externe avec une croissance alimentée en interne par l’activité). “ Nos meilleurs investisseurs sont nos clients. Je veux avoir du succès, mais dans la durée. Avec le bootstraping, nous pouvons écouter nos clients rapidement et nous caler sur leurs besoins”, confirme Andrew Filev. Le logiciel de Wrike est pour les entreprises, quelles que soient leurs tailles. Cette plateforme a actuellement 5 versions. La première est gratuite, elle a une liste de tâches partagées pour les petites équipes. La version pro, pour 15 utilisateurs, a le prix de 9.80 $/mois, alors que la version Business a la gestion avancée du travail, avec personnalisation et rapport coûte 24.80 $/mois.les deux autres version, Marketing et Entreprise est faite sur mesure.

 

La feuille de route de Wrike envisage de faire des fonctions prédictives. “Nos clients vont gérer des milliers de projets, cela pourrait leur permettre par exemple d’estimer le temps que certain tâches vont prendre, de détecter des anomalies, de faire attention à la décision à prendre ou encore de trouver la meilleure personne pour tâche donnée”, nous explique Andrew Filev tout en soulignant “pour l’instant, nous n’annonçons rien, il s’agit de recherche. Nous apportons la visibilité, fournissons les outils et allons devenir de plus en plus prédictibles”. Les principaux concurrents de Wrike sont notamment des éditeurs comme Trello, Asana ou Taskworld, installer en France récemment.